• Eric

Des zombies et des arbres

3 août 2019. Samedi pm sous le soleil. J’enfile mes souliers de course. Je trotte vers le Mt Bellevue, mon sanctuaire de ressourcement par excellence.


À peine ai-je abordé les sentiers de la forêt urbaine, que je croise trois jeunes personnes marchant d’un pas distrait dans ma direction. L’attention toute entière dirigée vers leurs rectangles lumineux (merci Jérôme Minière!), ils donnent frénétiquement du pouce en silence, côte à côte sous la voute du vivant organique, totalement investis dans leur univers numérique.


J’accélère un brin ma cadence, baigné de taches de lumière et du chant ravi de divers oiseaux qui se répondent dans la canopée. Un peu plus loin, un autre petit groupe de 7 ou 8 zombies, absorbés, hypnotisés, absents à la réelle réalité autour d’eux, qui ne remarquent pas mon passage auprès d’eux. Ni le grand pic avec sa drôle de houpette qui travaille avec acharnement sur un tronc tout picoré qui borde l’étroit chemin.


Dans ma progression vers le sommet, les arbres majestueux aux racines tortueuses me rappellent la force du vivant. Je croise à nouveau deux petits groupes, intergénérationnels ceux-là, les yeux rivés à leur précieux. Près du sommet, je débouche finalement au beau milieu de tout un troupeau de zombies, et je dois ralentir pour zigue-zaguer au travers de ces étranges bêtes de ville. J’évite de justesse la collision frontale avec une dame-zombie qui, de toute évidence, ne s’est jamais même rendu compte du coureur qui a failli la percuter.


Je ne peux pourtant m’empêcher d’avoir un élan de compassion pour cette faune désormais présente dans mes paysages. Qu’ils sont quand-même beaux et belles, tout absorbés à leur jeu de géo-catching (c’est ce que j’en déduis), heureux qu’ils ont l’air de faire partie de cette communauté branchée qui « profite de la nature ».


  • Black YouTube Icon

© 2019 par Touski

Touski se dégage de toute responsabilité advenant un changement radical de votre façon de voir le monde suite à votre participation au jeu Momentöm et/ou spécifiquement à la partie Momentöm2021.